Aller à la barre d’outils

Simulation parlementICR : une première édition réussie et rafraichissante !

Le 7 février dernier, Alumni ICR avec la faculté d’histoire & science politique organisaient la première simulation parlementaire à l’Institut. L’objectif : développer les compétences des étudiants de 2e et 3e année avec une journée d’immersion pour découvrir le champ sociologique de la “fabrique” de la loi avec l’appui des deux animateurs, Adrien Champroux et Michel Germond.

Parlons du “droit d’uriner en paix”

Les étudiants eurent à plancher sur la proposition de loi (PPL) du député de la France Insoumise, François Ruffin, relative au “droit d’uriner en paix”. Déposée sur le bureau de l’Assemblée nationale en novembre 2019, cette PPL vise l’interdiction des écrans publicitaires numériques dans les urinoirs.

S’il est certain que le sujet a laissé les participants sceptiques, ceux-ci ont su appréhender avec sagacité les multiples facettes du processus de décision législative et les enjeux d’une telle loi.

Un dispositif complet pour découvrir l’envers du décors et du decorum

55 participants, 2 animateurs diplômés en science politique, droit public et métiers du politique, 1 doyenne, 3 salles réservées, 1 logiciel sur-mesure, 1 fil Telegram réservé aux journalistes… un dispositif exceptionnel a été mis en œuvre pour offrir aux étudiants l’opportunité de développer de nouvelles compétences.

Derrière l’image médiatique et les a priori (négatifs ?), la simulation avait donc pour mission de solliciter toute l’agilité intellectuelle et humaine des étudiants pour mieux connaître les rouages institutionnels démocratiques de la France.

L’objectif était simple : mettre en pratique les connaissances acquises dans le cadre d’une formation universitaire dans une situation pratique, concrète et complexe. Bref : le quotidien de la vie professionnelle qui attend les futurs titulaires d’un bac +5.

Une journée d’immersion ce sont : des auditions, des rencontres, des négociations et 1 loi votée !

Rendez-vous à 7h45 pour le lancement de la journée avec pour mission de débattre de la loi avant 17h. Groupes politiques, gouvernement, lobbyistes, journalistes ont travaillé toute la journée pour arriver à une loi unique. La journée s’est ainsi terminée avec la discussion des amendements et l’adoption d’une loi “pour le droit d’uriner en paix” grandement modifiée.

Données personnelles, émissions de gaz à effet de serres, protection des enfants ou encore exposition à la lumière bleue : les politistes de l’ICR ont abordé de nombreux thèmes d’actualité avec environ 40 amendements déposés, 3 articles de presse, et près de deux heures d’audition du gouvernement et des parties-prenantes.